Accueil > Connaitre Oasis > Revue de presse > Réel - Dans l'intimité des lieux sacrés

Article paru dans REEL - Mai 07 et dans RECTO-VERSEAU - Mai 07

>>Voir l'article, tel que paru dans le magazine Recto Verseau

Dans l'intimité des lieux sacrés

Les lieux sacrés sont aussi les plus visités de la planète. Parfois depuis des millénaires, ceux-ci attirent et fascinent des millions de personnes de tous pays et de toutes pratiques spirituelles.
Dans le foisonnement touristique de leurs abords, est-il encore possible d'y ressentir leur mystère, et comment ?

Eric GRANGE, globe-trotter depuis 20 ans, a emmené des groupes dans le monde entier pour Nouvelles Frontières pendant 10 ans, avant de fonder " Oasis Voyages", tour-opérator spécialisé en voyages de conscience.
Il nous dévoile ici ses stratégies personnelles pour approcher l’intimité des sanctuaires sacrés d’une manière inhabituelle en voyage individuel. Il attire aussi notre attention sur les avantages des nouvelles agences de voyage spécialisées sur les thématiques du développement personnel.

J’ai médité deux fois à l’intérieur de la grande pyramide Khéops, savouré Pétra désertée, cheminé sur la muraille de Chine comme si elle avait été oubliée depuis la nuit des temps, baigné dans le silence d’éternité de la tombe de Néfertari en pleine nuit.

Rêves ? Non, mais des réalités, fruits d’une confiance profonde, de beaucoup de patience, de chance provoquée, et de rencontres locales empreintes d’amour et d’estime.

Les grands sites sacrés du monde comme Angkor ou les pyramides du Caire accueillent quotidiennement des milliers de personnes, avec leurs cortèges de bus, guides avec hauts parleurs, groupes bruyants, vendeurs de cartes postales, etc. Attirant le touriste comme le pèlerin, peut-on s’affranchir de tout ce tohu-bohu pour ressentir la magie originelle du lieu ?

Voici plusieurs conseils pour vous glisser dans les interstices non fréquentés par le tourisme de masse, portes possibles vers des accès privilégiés et des souvenirs inoubliables…

1/ Voyagez juste avant la haute saison. C’est le meilleur moment. Il est parfois préférable de partir à la fin d’une saison des pluies avec des sites peu fréquentés, plutôt qu’à la saison sèche mais touristique.

2/ Choisissez vos horaires : levez vous très tôt…ou tard. Dans la plupart des pays, les groupes organisés visitent les "sites majeurs" le matin. Vous avez donc deux possibilités : arriver avant eux…ou après. Dans certains pays, les sites ouvrent au lever du jour, donc à l’aube, ce qui est beaucoup trop tôt pour les voyagistes. Soyez les premiers au guichet, … et découvrez votre site comme un pionnier. Valable au Machu Picchu, Borobudur, Tiwanaku,…

3/ Observez et analysez la fréquentation du site en vous disant qu’il y a forcément une chance pour vous! Vous trouverez forcément  un moment de solitude sur le site!
Exemple sur Khéops : 150 personnes ont accès chaque jour à l’intérieur de la grande pyramide, qui est ouverte environ 2 heures. Ici, en plus d’être très matinal pour obtenir les précieux billets, l’observation des mouvements des groupes vous sera judicieuse : La majorité des touristes visitant en groupe, ceux-ci restent quelques minutes seulement dans la chambre du roi, le temps que leur guide leur donne des explications. Observez les mouvements, puisez dans votre patience, …et entrez dans la pyramide quelques minutes après un groupe. Quand celui-ci sortira, le sanctuaire sera à vous jusqu’à l’arrivée du prochain groupe. Ainsi, par deux fois, j’ai été seul plusieurs minutes à savourer le silence d’éternité d’une des merveilles du monde.

4/ Les évènements planétaires dramatiques nous appellent aussi à maintenir nos voyages et notre confiance aux peuples. 4 jours après les attentats du 11 Septembre, j’emmenai un groupe en Jordanie avant que nos gouvernements frileux interdisent les voyages au Moyen-Orient. Jamais je n’avais vu les jordaniens nous accueillir aussi bien, en nous témoignant leur gratitude pour notre visite. Outre les sourires, nos présences ont été gratifiées d’expériences extraordinaires comme se promener dans Pétra déserte au lieu des 2000 visiteurs quotidiens auquel j’étais habitué. 6 mois après, pendant lesquels les agences ne pouvaient envoyer de voyageurs au Moyen Orient, j’ai accompagné le premier groupe francophone à retourner au Yémen, et là aussi, nous avons été profondément émus par la façon d’être accueillis. Rappelons-nous que la vie sur le terrain sera toujours différente des messages des gouvernements, de leurs mesures politiques, et de leurs médias alarmants.
Ces premiers conseils peuvent déjà transformer votre voyage. En voici d’autres, demandant plus d’investissement, mais dont les résultats peuvent être extraordinaires. Je vous livre ici mes plus belles réussites…

5/ Offrez-vous le temps de flâner dans les environs de votre site bien aimé, rencontrez les gens, préférez l'hébergement chez les habitants voisins, laissez s'ouvrir les liens du cœur chaque fois que ce sera possible...et préparez-vous à l'inattendu… En Chine, les villages proches de la grande muraille retrouvent leur tranquillité une fois les points d'accès officiels fermés. Dans l'un d'entre eux, j'ai rapidement eu connaissance des accès non référencés à la muraille, me conduisant à l'un de mes plus beaux levers de soleil. Autre cadeau avec la même connexion des cœurs, me voir ouvrir la fascinante tombe de Néfertari, dont l'accès est réservé depuis quelques années aux archéologues… A chaque fois, aucun forcing, aucun commerce, …seulement l'espoir du cadeau.

6/ Evidemment, la manière la plus sûre de réussir son voyage est de partir avec un voyagiste… spécialisé :

D'abord, vous bénéficierez d'un programme élaboré par un professionnel, donc fluide, avec un choix pointu de prestataires locaux en harmonie avec la thématique du voyage. Ceux-ci seront souvent des prestataires exclusifs pour l'agence, fruits de repérages et de relations parfois personnelles, et riches en rencontres et expériences que vous n'auriez probablement pas découvert par vos propres moyens. Bien souvent, votre programme intégrera un séminaire d'épanouissement de soi.
Autre point avantageux, le prix, puisque vous bénéficierez d’un tarif groupe géré par votre voyagiste.

Ensuite, vous aurez le plaisir de partager vos émotions, ressentis et avancées personnelles dans un groupe de conscience, égregor magique, créateur de croissance et de relations nourrissantes.

Enfin, le voyagiste vous apporte la protection officielle, légale, juridique, commerciale qui est obligatoire en regard des réglementations complexes du monde du voyage. Il engage sa pleine et unique responsabilité dans le déroulement du voyage. En France, la vente de voyages est strictement réservée aux titulaires d'une licence délivrée par la Préfecture, sur examen des aptitudes professionnelles, d'une assurance spécialisée RC et d'une garantie financière de 99 092 € minimum. La liste des agences est disponible auprès de votre préfecture. En Suisse, renseignez vous auprès de la FSAV, Fédération Suisse des Agents de Voyage. Voyager avec une structure non autorisée ou acheter à distance son voyage à l'étranger, c'est non seulement prendre le risque d'une prestation hasardeuse, mais surtout celui de ne disposer d'aucun recours en cas d'incident, qu'il soit au niveau de votre personne, du groupe, du pays ou du monde.

Puissent mes conseils vous être profitables et sources d'émerveillement. J'attends vos cartes postales et vos témoignages !

Ma devise personnelle :
Voyager en conscience, c'est apprendre la relation.


>>Retour au sommaire de la revue de presse

>>Voir le calendrier de nos voyages initiatiques


asp
snav
Oasis Voyages, le spécialiste du voyage en conscience : Tel (+33) 04 78 07 03 00
Autorisation de vente de voyages : Immatriculation IM069100006 au registre officiel Atout France
Notre légalité vous assure des prestations réglementées et professionnelles | Garantie financière APST 15 Av Carnot 75017 PARIS
Assurance RC agent de voyage : 4 000 000 € - Generali Voyages IARD
Fermer