Accueil > Connaitre Oasis > Revue de presse > Réel - A la source du Gange

Article paru dans le magazine Réel Juillet-Août 2008

>>Voir l'article, tel que paru dans le magazine Réel

A la source du Gange

Avril 2008 : notre rencontre avec le Gange, fleuve éternel aux eaux sacrées, lieu de spiritualité où la prière se mêle à la fumée des encens dans un ballet magique vers les dieux...

Rencontre d’un autre temps, nous sommes à Haridwar, ville de pèlerinage depuis des temps immémoriaux, située à l'endroit où le fleuve quitte les hauteurs de l'Himalaya pour pénétrer les terres indiennes. Elle est l'une des sept villes sacrées de l'Inde où des pèlerins viennent de toutes les régions du pays et même du monde entier pour se recueillir, faire des offrandes ou verser les cendres de parents défunts. Son nom vient de Hari, un des noms de Vishnou, et de Dwar, la porte. La porte qui mène à Vishnou, le Protecteur.

Des ghats (marches qui descendent vers le bord de l'eau) longent les rives du fleuve surmontées par une multitude de temples colorés qui accueillent voyageurs, mendiants, saddhus tous unis par leur désir de communier avec le divin. On croise même çà et là quelques vaches sacrées traînant nonchalamment à la recherche de quelque offrande à grignoter.

Dès le matin une foule bigarrée se presse sur berges pour s'adonner aux ablutions rituelles en plongeant le corps par trois fois dans l’eau qui bénit et purifie. Des femmes en saris aux couleurs vives, de rudes paysans arrivant de villages reculés, des sadhus baignés de mystère, des gitans du Tamil Nadu aux yeux clairs côtoient des occidentaux attirés par l'atmosphère envoûtante et mystique qui se dégage de ce tableau presque irréel.

De hauts bûchers funéraires consument des corps non loin d’enfants qui rient et jouent dans les vagues du Gange. Ici la vie et la mort se croisent, se jaugent et finissent par cohabiter en harmonie. La mort est renaissance et la vie bien peu de choses.
Voir la mort, c’est aller plus profondément en soi. Selon la religion hindoue, celui qui meurt sur une rive du Gange connaîtra la vie éternelle, en se libérant de l'infernal cycle des renaissances. On y vient pour finir sa vie, heureux d avoir la bénédiction ultime de mourir si près des dieux.

Comment comprendre le Gange, si ce n'est en remontant son fil, et, comme toutes les histoires, en rejoindre la source ?

Dans les himalayas à près de 5000 mètres d'altitude, le célèbre fleuve prend naissance à partir d’un immense glacier, le Gangotri, siège de la déesse Ganga épouse de Shiva, descendue sur terre pour purifier les êtres de tous leurs péchés.
Après le filet d’eau gelée qu’il était, le Gange jaillit en flots glacés et fougueux d’une grotte profonde nommée Gaumukh, la bouche de la vache. Pour y accéder, il faut commencer par aller jusqu'au petit village nommé Gangotri comme le glacier, et situé à quelques 3200 mètres d’altitude. Au centre du village on peut voir un temple dédié à Ganga. Ici s'arrête la route et commence le sentier, point de départ des randonneurs courageux vers la source sacrée à 18 kilomètres de là. Une ascension de huit heures sur un chemin escarpé, tracé par les milliers de pas des saddhus qui nous ont précédé.
Au loin, un bruit de tonnerre… C’est le Gange, énorme cascade bouillonnante. De cette cascade sont soufflées des millions de gouttelettes qui illuminent l’air, nous inondant de présence.

Bientôt se dresse devant nous le Mont Shivling, un mur de granit recouvert de neige, symbole du lingam de Shiva, dieu de la vie et de la mort. Paysage lunaire, montagnes qui caressent le ciel, pierres éboulées, rochers éclatés, neiges éternelles… Toute la fatigue accumulée sur le chemin disparaît devant la beauté du paysage.

Soudain, le Gangotri apparaît, mer de glace d’une éblouissante blancheur sous les quelques rayons de soleil. Juste en contrebas, apparaît la rivière éternelle, limpide, pure: Ganga, la mère des Indes.
Alors le temps est venu de s’agenouiller, de plonger ses mains dans l’eau… et de sourire.

Eric GRANGE


>>Retour au sommaire de la revue de presse

>>Voir le calendrier de nos voyages initiatiques


asp
snav
Oasis Voyages, le spécialiste du voyage en conscience : Tel (+33) 04 78 07 03 00
Autorisation de vente de voyages : Immatriculation IM069100006 au registre officiel Atout France
Notre légalité vous assure des prestations réglementées et professionnelles | Garantie financière APST 15 Av Carnot 75017 PARIS
Assurance RC agent de voyage : 4 000 000 € - Generali Voyages IARD
Fermer